Conseil de quartier Coeur de Ville du 3 Octobre 2017

Le premier Conseil de quartier Coeur de Ville pour la plupart des conseillers !

Début de séance: 20H08

Ouverture par Marie-Pierre Limoge (Première Ajointe au Maire).

M. Georget (Adjoint au Maire délégué au quartier Coeur de Ville) rappelle les principes de fonctionnement des conseils de quartier et notamment l’ouverture au public – aujourd’hui un total de six personnes. Venez nombreux la prochaine fois – ce soir il y avait 34 sièges qui n’attendaient que vous !

M. Georget attribue un caractère apolitique à ce conseil de quartier, composé en grande partie de membres présentés par les partis politiques représentés au conseil municipal – « Nous sommes tous une famille ».

M. Georget annonce que le Conseil de Quartier comportera quatre commissions:
– Tranquillité publique et civisme
– Espaces verts, écologie urbaine
– Projets urbains
– Projets festifs

M. Georget enjoint les conseillers de quartier à la prudence lors de la diffusion d’informations: répondre sans connaître précisément l’information transmise peut facilement produire des rumeurs compliquant le débat.

M. Georget rappelle que les Conseillers de Quartier se doivent de pousser des sujets d’intérêt général – et non de leur intérêt particulier.

Quartiers apaisés

M. Texier explique que, grosso modo, il s’agit de passer le maximum de voirie en « Zone 30 » – autant à des buts sécuritaires que de qualité de vie. Une Zone 30 est une implémentation d’une hiérarchie des usagers plaçant le piéton au sommet, prioritaire sur les cycles non motorisés, eux-mêmes prioritaires sur les véhicules motorisés.

L’usage a démontré que le périmètre pertinent d’une Zone 30 se trouve à l’échelle d’un pâté de maisons et non à l’échelle d’une rue, d’où la démarche « Quartiers apaisés ».

A minima, la Zone 30 est implémentée par un marquage au sol et des panneaux, mais des aménagements plus lourds sont souvent nécessaires pour souligner leur fonctionnement particulier – par exemple des carrefours en plateau. La mise en œuvre initiale aura lieu dans les six prochains mois – des aménagements incrémentaux pourront éventuellement la compléter. Un conseiller soulève la question de l’inefficacité des coussins berlinois actuellement le plus fréquemment déployés et suggère le déploiement de ralentisseurs plus rudes – M. Texier lui répond en soulignant l’amélioration permanente souhaitée en réponse des usages observés.

La mise en place des doubles-sens cyclables fait partie du concept de Zone 30 tel que légalement défini nationalement. Les doubles-sens cyclables favorisent notamment la circulation cycliste dans des rues trop étroites pour lui offrir des voies dédiées.

Mme Acloque signale le marquage du carrefour de la Rue Jean-Pierre Timbaud et de la Rue du Château du Loir, insuffisant pour alerter sur les cyclistes arrivant en sens inverse du sens de circulation automobile.

Un conseiller suggère d’annoncer la présence de Zones 30 à l’entrée de la ville.

Le Boulevard Circulaire était la dernière voie de statut national – aujourd’hui l’ensemble de la voirie de Courbevoie est départementale ou communale. Le projet de quartiers apaisés implique donc la commune et le département. Les axes de transit ne sont pas concernés – ils feront l’objet de traitements distincts.

Pour répondre à la concentration de trottinettes aux abords des écoles, dans le cas de celles ne pouvant pas mettre en place de stockages internes, un nouveau type de mobilier urbain à cet effet sera mis en place fin Octobre.

La mixité des moyens de déplacements soulève débat – Mme Le Bigot souligne la vulnérabilité des piétons et suggère la signalisation d’interdictions. M. Liotier suggère plutôt de mettre l’accent sur la capacité des personnes à respecter les plus faibles, dans la tendance des Zones 30, de l’évolution du statut des rollers et de la tolérance récemment introduite pour les vélos sur le Parvis de La Défense. Une accentuation de la pédagogie, notamment en milieu scolaire, semble nécessaire.

Une remarque personnelle au sujet de la prolifération des trottinettes: des vélos seraient infiniment plus efficaces mais les parents sont tellement effrayés par les conditions de circulation pour les enfants sur la route qu’ils préfèrent les équiper de trottinettes qui roulent sur les trottoirs… Ce n’est donc pas intuitif mais l’amélioration de l’infrastructure cycliste profitera aux piétons gênés par les trottinettes !

« Signalement Courbevoie »

M. Texier rappelle le lancement de la nouvelle application « Signalement Courbevoie » (version iOS et version Android), le Fix My Street local. Mme Limoge souligne que la Mairie tient ses services prêts à répondre aux demandes.

Révision du PLU

Présentation par M. Boutes, vantant les mérites multiples du PLU.

J’ai notamment noté que le PLU peut contraindre type de commerce présent dans un secteur – je serais curieux de savoir dans quelle mesure.

Pendant le premier semestre 2018, le PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durables) générera les règles que le PLU proposera. Le résultat sera alors soumis à validation d’une multitude d’autorités et d’institutions partenaires – tout au long de l’année 2019.

Atelier PLU Coeur de Ville le 22 Novembre. Réunion publique de restitution de l’atelier le 18 Décembre.

Jardins

Devant l’afflux de déchets végétaux, de nouveaux points de collecte de compostage seront déployés – notamment à proximité des jardins potagers qui peuvent utiliser le compost.

Une troisième boite à livres (version locale du book swap) sera mise en place dans le quartier Coeur de Ville, en bords de Seine. M. Colas précise qu’elle ne contiendra évidemment que des romans-fleuve.

Centre-Ville Charras

Mme Limoge rappelle que, le Centre-Commercial Charras ayant été acquis en totalité, le nouveau propriétaire a présenté un projet aujourd’hui soumis à la critique des co-propriétés riveraines. L’Avenue Gambetta fait l’objet d’un concours architectural. Le projet de nouvelle halle de marché sera présenté publiquement le 10 Octobre à 20 Heures, Salle Marius Guerre. Mme Limoge annonce que l’ensemble des sujets concernant Centre-Ville Charras seront abordés en Conseil de Quartier.

Commission voirie Rue Auguste Beau

M. Georget rappelle que les habitants de la Rue Auguste Beau subissent de nombreuses années des nuisances. Une commission spécifique sera donc mise en place, réunissant conseillers de quartier, habitants, police municipale, services municipaux – afin de générer des idées de mitigations sans attendre la réalisation du projet Centre-Ville Charras.

Questions

Mme Binet demande pourquoi la course nocturne a été annulée. Mme Limoge l’explique par la charge qu’un tel évènement impose à la police Nationale dont les moyens sont déjà sous tension.

Tour de table, avec les intentions de participation aux commissions.

Fin de séance: 21H45 – et buffet (z’aviez qu’à être présents !)

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *